Cooplang se propose de mettre les étudiants dans la situation d’un journaliste freelance en charge de traiter et de synthétiser, de manière objective, un sujet d’actualité faisant débat.

Le dispositif Cooplang (Coopérative des Langues ), met l’accent sur l’acquisition de compétences en compréhension de l’oral dans une logique de mise en place généralisée du CLES (Certificat de compétences en langues de l'enseignement supérieur). Il a été créé initialement par Nicolas Guichon au début des années 2000.

Cooplang s'adresse à tous les étudiants de niveau B2 non spécialiste de la langue, aux publics préparant la certification CLES, aux stagiaires de la Formation Continue inscrits dans une filière diplômante ou préparant un concours de la fonction publique.

Innovalangues a participé à la reconfiguration didactique et technopédagogique de Cooplang de renommée nationale, issu de la recherche et labellisé innovation en 2007 (label européen des langues) avec la révision du Cahier des Charges. En effet l'approche a été revisitée avec une entrée portant sur le type de discours «argumentatif » et la conception d’une bibliographie théorique et redéfinition des critères de sélection des supports vidéos et des typologies d’activités.

Cooplang

Cooplang propose de mettre les apprenants dans la situation d’un journaliste « freelance » en charge de traiter et de synthétiser de manière objective, un sujet d’actualité faisant débat. Pour répondre à cette commande, l’apprenant-journaliste s’appuie sur trois ressources audiovisuelles : un débat télévisé, une interview et une conversation entre pairs.

L’exploitation didactique de ces ressources qui adopte une approche par genre de texte et type de discours s’affinera dans les unités de lexique, morphosyntaxe, phonétique et prosodie de la langue.

La synthèse prendra la forme d’un Web-Journal ou d’une chronique destinée à être insérée dans le journal radiophonique et sera soumise au comité de rédaction du journal d’informations.

Les qualités de restitution attendues au niveau de cette tâche tiennent à la bonne compréhension et à l’analyse des informations contenues dans les trois documents de référence et à l’élaboration d’une production, à la fois synthétique, claire et objective…

En somme, sont attendues les qualités de culture générale du journaliste « vecteur d’informations ».